Régions administratives, un coloriage par François Hollande

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La Grande Réforme Administrative des Régions a été coloriée par François Hollande, feutres à la main, chaque couleur indiquant sans doute un “partage” au profit de quelques soutiens partisans.
Je me pose toujours la question : pourquoi réformer les Régions administratives françaises pour les ramener de 21 à douze ? Alors qu’il faudrait, tout simplement, les supprimer !
Est-ce pour ressembler à l’Allemagne avec ses landers ? A l’Angleterre et ses Comtés ? Dont, faut-il le rappeler, les autochtones ne semblent pas satisfait de cette organisation hyper centralisée très éloignée de leurs problèmes et ne réglant rien de leur quotidien.
Dans quel plan d’ensemble la classe politique de gauche et droite entendues sur le sujet place-t-elle cette réorganisation territoriale ? Pour le moment rien ne filtre de ces “économies dans la gestion des Régions“, aucune précision sinon de grands discours énonçant “on va faire des économies en évitant les doublons”. Quels sont ces doublons évoqués si anonymement ?
Les Régions sont une décentralisation de l’Etat au service non point des citoyens ou entreprises mais des départements. Dans ses fonctions initiales, l’administration régionale coordonnait et arbitrait les différends entre les départements relativement à des travaux, renseignait les élus locaux. Origine fonctionnelle qui s’est estompée au fil du temps pour devenir une centralisation des pouvoirs départementaux au fur et à mesure de l’instauration des Directives et Règlements Européens amenant de nouvelles normes vers les campagnes qui se désertifient pour des vocations citadines. C’est que la Région a pris le pas sur les départements notamment en matière de gestion, des subventions (incluant les subventions européennes), obligeant les entreprises à déposer leurs demandes au niveau départemental, puis après une première étude, devant la Région. Ce phénomène de double démarches conduit au double contrôle provoquant un ralentissement dans la mise en oeuvre des projets avec un coût réel : celui du nombre de fonctionnaires territoriaux qui se trouve doublé (sinon plus) pour la même tâche.
La problématique que soulèvera le … LIRE LA SUITE

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Copyright © 2008-2017 Decryp'News : l'actualité en clair & Agence Presse.Propulsé par Agence de presse.

Visionary Thème