Hold-up sur les comptes bancaires à Chypre

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Comme il faut s’y attendre avec les déficits des Etats, le pas à franchir pour que les gouvernements mettent, après avoir épuisé les diverses formes de taxation, la main sur les comptes bancaires de ses citoyens n’est pas très éloigné. En quelque sorte, le fait du prince…sauf que c’est par le pays lui-même sur ses propres ressortissants. Le fait du prince consiste pour un état à modifier les règles sans rembourser la contre partie.
Chypre est un pays à fiscalité privilégiée, essentiellement pour les grosses fortunes russes qui ne voient pas d’un bon oeil ce genre de manoeuvre attentant à leurs fortunes, elles n’ont pas fui la Russie pour se faire plumer par un petit pays. Chypre est idéalement située pour commercer avec la Syrie (armement), le Liban et la Turquie.

La Grèce, qui n’est strictement pas sortie de ses difficultés économiques, a montré les effets de la crise et, principalement, des comptes nationaux trafiqués. Le principe comptable étant de présenter des “comptes acceptables” en utilisant des techniques concourant à améliorer les bilans. Les mêmes procédés ont cours également dans les administrations publiques, question de référencement.
Le sort -et non point l’essor- des banques rejoint nécessairement celui de l’Etat, quel qu’il soit. Les banques supportent, par le fait des comptes ouverts par ses clients principalement des nationaux, le risque de la dette publique.
Ajoutant à ce risque ceux que chacune d’elle prend dans des placements financiers incertains, cet ensemble tend à amoindrir les capacités de solvabilité.
Autre facteur peu évoqué, celui des provisions pour risques et pertes que les banques ne prennent pas totalement dans les comptes (provision non actualisées sur des sociétés cotées mais en baisse ou en perte ; sociétés mises en redressement judiciaire,…). L ‘intérêt pour une banque, comme pour les Etats, est de ne pas afficher de “trop mauvais résultats” pour ne pas affoler ni les marchés financiers ni ses clients. La pratique consiste à masquer en étalant dans le temps (parfois très long) pour que les résultats restent acceptables.
La garantie bancaire vaut principalement pour la France, elle ne se pose pas dans les autres pays (si la banque fait faillite, les titulaires de comptes perdent leurs avoirs).
Chypre, avec son intention de prélever d’office un…LIRE LA SUITE

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.

Copyright © 2008-2017 Decryp'News : l'actualité en clair & Agence Presse.Propulsé par Agence de presse.

Visionary Thème